Le ishow.

Objet théâtral singulier, ishow est un spectacle d’un genre inédit, une réflexion, une expérience humaine résolument contemporaine. Il est évident que des spectateurs peuvent être dérangés ou choqués par cette plongée en direct, imprévisible, dans les réseaux sociaux, où le hasard s’invite au profit d’un voyeurisme favorisé par l’anonymat.
Sur scène, une quinzaine de comédiens devant leurs ordinateurs portables retransmis sur trois écrans visibles des spectateurs qui, dans un premier temps, s’amusent des différents échanges entre les internautes. Mais dès lors, tout devient possible dans cette expérience ludique, déroutante voire réellement malséante. Et pourtant, ces échanges virtuels sont bien réels et peuplent par millions le quotidien…

Le collectif canadien Les Petites Cellules Chaudes propose une création périlleuse, où il est constamment en danger, dans l’obligation de se commettre, de se révéler. Le spectacle intègre la participation d’inconnus via des modes de communication publique et volontaire, à l’image de Chatroulette, un site web qui met des internautes en relation de manière totalement aléatoire, servant de fil conducteur à la représentation.
Le ishow, ou l’art à l’épreuve du péril de l’instantané. Une création par essence chaque soir différente, une expérience troublante, jusqu’au-boutiste et saisissante d’inventivité. On en ressort avec plus de questions que de réponses, mais certain d’avoir participé à chercher la perturbante vérité de notre temps.

Remarque : pour un public de 18 ans et +

Durée du spectacle : 75 minutes sans entracte

  • Le résultat est un spectacle étonnant et sans filet. [...] Longue vie à ce spectacle pour lequel trois jours de représentations sont bien peu.
    Emilie Jobin, Revue Jeu, 23 février 2013
  • Un spectacle qui questionne, qui brasse, qui amalgame ingénieusement nouvelles technologies, réseaux sociaux, web, sphère privée et publique (laquelle est laquelle maintenant? la question demeure) en impliquant le public dans un processus de réflexion fort pertinent. À voir.
    Myriam Daguzan Bernier, ma mère était hipster, 23 février 2013
  • Fascinant (...). Une des expériences les plus saisissantes et troublantes de l’année.
    David Lefebvre, MonTheatre.qc.ca, 21 Février 2013
  • Le iShow assène toutefois son meilleur coup lorsqu'il s'attaque à un tabou du Web et invite les spectateurs à réfléchir à leur voyeurisme devant des images troublantes, réputées immorales, mais pourtant visionnées par des centaines de milliers d'internautes. Très percutant.
    Philippe Couture, Le Devoir, 23 février 2013